Panier

    Total

    MAGAZINE

    La descente de la lumière dans l'Homme

    Erin | 20 octobre 2022

    Pour ceux qui vivent ce processus(1), la descente de la lumière est loin de ressembler à une promenade de santé sous un ciel sans nuage. Si l'ego spiritualisé est tenté de la décrire - sur le papier - comme une "grâce", le corps, lui, vit de profonds bouleversements intérieurs et des douleurs qu’aucune figure poétique ne saurait atténuer : fatigue intense, tensions cervicales et articulaires, inconfort abdominal, maux de tête, sensation de brûlure intérieure, troubles du sommeil… sans parler des éclatements internes qui affectent la psyché. Même si ces inconforts sont transitoires et contribuent à l’émergence d'une conscience évolutive et individualisée, en connaître le mécanisme permet mieux les accepter. Cet article apporte un éclairage sur ce processus vibratoire.

     

    Le contexte

    Octobre 2022. Depuis 2 jours, je suis immobilisée par les symptômes habituels, avec quelques petites variantes savoureuses : douleurs intenses au niveau de la nuque et des épaules, courbatures dans le dos, sensations de brûlures dans la gorge, tête qui tourne et inertie généralisée. Bien que mon corps soit habitué à ces phases d’intégration, ce processus vibratoire me paraît toujours aussi éprouvant… A tel point qu’après quelques heures de souffrance silencieuse, je décide d’établir un contact vibratoire(2), via mon clavier d’ordinateur. Après réception du message, j’ai pu constater que non seulement les douleurs avaient quasiment disparues mais que l’énergie était revenue. Ceci montre bien qu'au-delà des mots, il s'agit avant tout d'une transmission vibratoire qui impacte - et soulage ! - le corps.

     

    Le message

    “Les douleurs physiques, comme les courbatures et les tensions musculaires, sont liées au processus de descente de la lumière dans le mental de l’Homme. Cette énergie, en provenance du double lumineux, créé une électrification temporaire du corps matériel, avec un impact immédiat sur les hémisphères cérébraux, le système nerveux et par effet domino, sur les centres supérieurs et le haut du corps. Le système nerveux va tenter, par tous les moyens, de contenir cette énergie entrante, aussi intense qu’inhabituelle, en déployant en quelque sorte des contre-mesures.

    Ce mouvement, par un effet de compression, favorise l’éclatement de circuits internes obsolètes, en lien avec la mémoire de l’âme, et l’ouverture de nouveaux circuits neuronaux, en lien avec la réalité multidimensionnelle de l’Homme.

    Cette mise sous tension du système nerveux est avant tout un comportement réflexe qui vise à protéger le corps matériel et à le maintenir, coûte que coûte, pleinement fonctionnel. Sans quoi, c’est l’implosion de tout le système, avec court-circuit général et éventuellement, internement en service psychiatrique… et ce n’est pas ce qui est souhaité, n’est-ce pas ? :) C’est pourquoi la descente de l’énergie doit être progressive et s’effectuer palier par palier, afin de ne pas endommager le système nerveux central et assurer l’intégration de nouvelles fréquences. Par ailleurs, ce processus stimule la zone du cortex, située à l’arrière de votre crâne, qui contient le cerveau éthérique et ouvre l’accès aux circuits universels.

     

     

     

    Ainsi, plus le corps reçoit les assauts du double lumineux et plus il se fortifie ; plus il absorbe l’énergie du double et plus il est en capacité d'en recevoir davantage.

    Imaginez l’entraînement d’un sportif de haut niveau, soumis à des efforts de plus en plus intenses. Alors oui, l’être dont l’initiation solaire est bien avancée, est une sorte d’athlète vibratoire de haut niveau… sauf qu’il ne s’agit pas ici de muscler mais plutôt d’entraîner le corps et son système énergétique interne à recevoir des charges de lumière de plus en plus importantes, à travers l’électrification du mental. Il faut bien comprendre que la descente de la lumière dans l’Homme vise à réorganiser toute sa structure moléculaire, jusqu’au niveau atomique qui constitue la limite tangible de sa matérialité. Une fois la conscience suffisamment élevée en vibration, l'atome n’est plus une limite, mais un simple point de manifestation dans un espace-temps donné. Sitôt le mur de cet espace-temps abattu, l’atome, pour l’Homme conscient, est une porte qui s’ouvre sur d’autres réalités et d’autres plans de création, inaccessibles à l’Homme de l’involution. La descente de la lumière dans l’Homme n’est donc ni plus ni moins qu’une transmutation progressive du plan de l’atome, qui amène l’Homme au-delà des limites de la conscience matérielle et de l’expérience planétaire. Ce processus comporte donc une préparation - plus ou moins longue selon les individus - et des paliers à franchir, avec des périodes de repos et de calme pour une parfaite intégration.

    Il est naïf de penser que tous les êtres humains auront la capacité de vivre ce processus avant la fin de ce cycle : d’une part parce que ce processus est extrêmement exigent et qu’il nécessite une ouverture et une disponibilité totale, à travers une réorganisation adéquate de la vie matérielle ; et d’autre part, parce que ce processus implique des dispositions moléculaires favorables, liées au niveau de conscience de l’être. Il n’y a pas d’injustice dans ce phénomène, mais plutôt une parfaite adéquation au programme et aux dispositions de chacun. Il n’y a pas non plus à “travailler“ pour cela, comme un étudiant qui travaillerait pour réussir son examen final. Vous avez suffisamment “travaillé“ comme ça :) Encore une fois, certains étudiants sont plus aptes à passer au stage supérieur que d’autres. Et si un étudiant n’est pas prêt ou n’est pas en capacité de recevoir une instruction supérieure, il est préférable qu’il redouble et qu’il refasse une année. Sauf que dans le cas de la Terre, le cursus ayant changé pour des raisons d’évolution, les années de redoublement ne sont plus accessibles : il faudra donc, pour ces étudiants, changer carrément d’université :) Il n’y a pas à s’en alarmer car nombreuses sont les universités prêtes à vous accueillir.

    Vous êtes des êtres infinis et il existe une infinité de voies pour revenir à la Source de qui vous êtes.

     

     

    Mais revenons à cette question de “qui peut faire quoi“ et “qui peut aller où“… Il y a, derrière ce plan cosmique, une perfection qui dépasse de loin l’entendement humain et tout ce que nous pourrions en dire avec des mots. Chacun d’entre vous saura, avec une absolue certitude, quoi faire et où aller au moment opportun. Quelle que soit la destination de chacun, il est évident que personne ne sera laissé sur le bord du chemin et que chaque trajectoire est d’ores et déjà balisée - à quelques détails prêts :) Aussi, détendez-vous pour profiter au mieux du voyage, même si la route vous semblera parfois chaotique, criblée de bosses, de trous et d’obstacles en tout genre !

    Dans les moments les plus difficiles du voyage qui vous attend - et qui a déjà commencé -, il faudra vous rappeler qu’il y a un pilote à bord et que ce pilote, c’est vous-même, sur un autre plan de conscience.

    Aussi, si vous voyez autour de vous des scènes qui vous semblent irréelles, impensables, tragiques - voire tragicomiques - regardez-les comme les dernières scènes de l’expérience terrestre que vous avez rejointe il y a des milliers d’années, car elles annoncent le générique de fin. Après la transition, vous sortirez de la salle de cinéma, retrouverez la lumière du jour, détendrez vos jambes engourdies… puis vous réaliserez que finalement, tout ceci n’était qu’un film. La vie, elle, n'aura jamais cessé d'être et continuera, mais elle aura une saveur que vous n’avez jamais goûtée jusqu’ici.“