Gare à l’intoxication vibratoire !

A en croire le flux d’informations qui se déverse actuellement sur les médias mainstream et les réseaux sociaux, voilà le menu qui nous attend dans les semaines à venir : un pic pandémique, un programme de vaccination obligatoire, un déploiement massif de la 5G, un crack boursier, un effondrement économique, une guerre civile, une 3e guerre mondiale, une nouvelle attaque bactériologique, j’en passe et des meilleurs… Bref, on va déguster :) Et comme il s’agit d’un buffet, nous sommes grassement servis à volonté 24/24 et 7j/7. Qui en reprend ?!!

Et là, permettez-moi de vous dire que si vous continuez de vous rendre au buffet – copieux je vous l’accorde, mais malgré tout assez lourd sur l’estomac – et de vous en repaître, je vous garantis une sévère intoxication vibratoire, ce qui aura pour effet immédiat non seulement de plomber votre état général et celui de la planète, mais aussi de réduire à néant vos rêves de croissance, sauce âge d’or. A l’image d’une montgolfière s’élevant gracieusement dans les airs, le délestage des charges négatives s’avère capital en cours d’ascension – si tant est que vous ayez envie d’aller taquiner les étoiles plutôt que les mottes de terre. Dans le cas contraire, c’est la chute libre assurée de votre taux vibratoire.

Vous êtes un être en transition et dans “transition“, il y a “transit“ : ce n’est certes pas un hasard.

Choisir sa nourriture

Vous n’êtes pas dans votre assiette, voire carrément à côté de la plaque vitrocéramique ? Vous avez une tendance à la procrastination (c’est vrai ça : à quoi bon, on est foutu) ?

Déprime, anxiété, nausées, sommeil agité, plus d’espoir ? Vous cochez tous les symptômes de l’intoxication vibratoire.

Or loin de moi l’idée d’entrer dans des querelles intestines, mais le fait que ces menues réjouissances (voir plus haut) soient fondées ou pas, n’est pas le sujet – jusqu’à preuve du contraire, si vous lisez ces lignes, c’est que vous n’êtes pas encore passé à trépas. Il ne s’agit pas non plus de nier en bloc ces informations, mais plutôt de minimiser leur impact toxique sur votre être et d’observer ce qui est bon pour vous ou pas.

Rappelez-vous (je m’adresse ici à votre conscience supérieure) : ce que nous appelons “réalité“ – scénario de fin des temps inclus – est une illusion holographique à laquelle nous adhérons collectivement. Autrement dit, un rêve, qui ne tient que par la force de notre adhésion, consciente et inconsciente (et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on y adhère plutôt bien). Ceci mérite, pour mémoire, un post-it fluo sur la porte de votre frigo, chaque fois que vous foncez sur votre pot de crème glacé les soirs de déprime avancée. D’ailleurs, comme l’analyse finement Alain Testin dans le dernier Reader’s Digest : “La crise de foi précède toujours la crise de foie“. En ces temps de troubles (digestifs), il est donc chaudement recommandé d’alimenter votre confiance en la Vie, en commençant par une petite diète ou un jeûne mental, loin du gavage médiatique qui cause tant de ballonnements et d’états nauséeux. Je vous souhaite d’avoir déjà dépassé le stade qui consiste à avaler tout et n’importe quoi – en particulier des couleuvres – et d’avoir commencé à faire du tri dans votre assiette, ainsi que dans votre environnement.

Aujourd’hui, ce qui importe, c’est VOTRE état d’être à l’instant T, qui dépend lui-même de la nourriture vibratoire que vous acceptez dans votre corps physique et vos corps subtils.

Ceci englobe non seulement ce que vous ingérez par voie orale, mais aussi les articles et les livres que vous lisez ; les vidéos, les émissions, les séries et les films que vous regardez ; les infos et la musique que vous écoutez ; les paroles que vous échangez ; la qualité de l’air, les odeurs et les parfums que vous respirez ; l’environnement dans lequel vous évoluez ; les êtres que vous fréquentez… Sans votre vigilance, le risque d’intoxication vibratoire est grand et il vous appartient de surveiller votre régime si vous voulez un jour enfiler votre combinaison de lumière d’être multidimensionnel, modèle 5D. Voilà votre challenge du moment et ce mode “confinement“ vous ouvre la voie.

Inventer un nouveau état d’être

Vous voulez connaître le goût de la plénitude, découvrir les plaisirs de la satiété – et non du manque -, l’infinie variété des parfums de la légèreté, le doux piquant de la joie en mode créatif ? Au risque de vous décevoir, personne ne va vous servir ce menu haut en vibrations sur un plateau : il falloir le créer vous-même, en inventant un nouvel état d’être au monde.

Délaissez le buffet des lourdeurs et nourrissez la beauté, la paix, la joie, la simplicité, la confiance. C’est difficile ? Ne vous cherchez pas d’excuses : jouez à faire comme si et faites semblant ; ça marche aussi ! Préférez les cures détox aux cures d’infox ; inventez au besoin vos propres recettes ; purgez et exfoliez vos peaux mortes ; larguez les poids qui vous encombrent (faites-vous aider à l’occasion) ; osez vous dépouiller (histoire de voir ce que ça fait) ; soyez créatif avec vos moyens du moment… En deux mots : renouvelez-vous !

Plus encore : soignez la beauté du geste ; ayez l’élégance du cœur ; veillez à la qualité de votre présence ; saupoudrez vos journées de fantaisie ; écoutez le silence et faites un pied de nez à tous les épouvantails qui croisent votre chemin !

Ayez l’audace de vivre avec panache. C’est là l’immense pouvoir du créateur – et fin gourmet – que vous êtes.

 

 

“Il est grand temps de rallumer les étoiles“ a écrit Apollinaire. Et si vous commenciez par rallumer la vôtre ?

Articles connexes

Lire également

Immergez-vous...  
Arrow pointing to top
Langues

Je suis Erin, créatrice de la marque TNSO et des Baumes sonores®.

Je vous souhaite la bienvenue et suis heureuse de vous accompagner dans votre transformation à travers les Baumes sonores®. Sachez qu’il n’y a pas de plus grande joie pour moi que de partager avec vous ces merveilleux soins vibratoires !

A très vite !

Inscrivez-vous au blog et recevez
les nouveaux articles par email !