Le don de la Présence

“Le meilleur est à venir.“ Combien de fois avons-nous entendu et prononcé ces mots, sans réaliser que nourrir l’à-venir nous éloigne de ce que le présent a à nous offrir. La croyance en un “meilleur à venir“ idéalisé nous prive du don le plus précieux que la vie nous fait à chaque instant : celui de la Présence(1), qui est joie, grâce, plénitude et amour infini. Faire l’expérience de la Présence, c’est embrasser ce qui est, quelles que soient les circonstances.

Une scène me revient en mémoire, un moment précieux qui émerge dans l’anodin de la vie pour illuminer la conscience. Jeune homme sportif et brillant, mon fils aîné porte, comme tant d’autres, la beauté de sa jeunesse et les errances qui vont avec. Il traversait à cette époque une phase délicate, tout son être étant brassé par un torrent d’émotions : tristesse, frustration, colère… Il était amoureux mais l’heureuse élue demeurait indifférente à ses sollicitations ; il se sentait seul, ses amis ne répondant pas ou peu à ses initiatives de sorties, et cerise sur le gâteau, un mal de dos persistant l’obligeait à diminuer la voilure de ses activités sportives. Bref, c’était la fin du monde :) Je me souviens de ce jour où il m’est tombé dans les bras (c’est une image : je fais 1,60 cm ; lui, 1,80 m). “Maman, me dit-il en sanglotant, rien ne marche, je ne sais plus quoi faire !” Je restais d’abord silencieuse, ayant épuisé les jours précédents toutes mes cartouches de phrases apaisantes. C’est alors qu’il m’est venu ceci : “Sois avec ce qui est là” lui ai-je répondu en lui caressant les cheveux, puis j’ai ajouté : ”Créé de la joie avec ce qui est à ta portée.” Je ne suis pas sûre que ces mots, sur le moment, lui aient été d’un grand réconfort, tant il se débattait intérieurement avec ses frustrations. Mais c’était assurément le message le plus juste à lui transmettre.

Aujourd’hui, je repense à cette scène. Je le revois dans mes bras, tout son être semblant crier : “Je me sentirais tellement mieux SI elle partageait mes sentiments ; SI je pouvais échanger davantage avec mes amis ; SI je n’avais plus mal au dos ; SI je pouvais refaire autant de sport que je veux ; SI je ne m’ennuyais pas tant au lycée…” Sa mélodie intérieure était bloquée sur la 7e note de la gamme majeure. Une longue liste de choses manquaient cruellement à sa jeune existence et n’avaient rien à voir avec sa réalité du moment.

Or ce n’était pas ces choses manquantes qui étaient la cause de sa souffrance, mais sa difficulté à accueillir ses émotions et sa réalité du moment. Il résistait.

Embrasser ce qui est

Chaque fois que vous résistez à ce qui est, votre énergie vitale se cristallise et ne circule plus ; votre champ énergétique se contracte et se fige. Chaque fois que vous fuyez votre réalité du moment, vous augmentez la souffrance et créez la dysharmonie, ce qui désaccorde instantanément votre corps-instrument. Tout ce qui vous est accessible et que vous expérimentez se trouve dans l’instant présent, à l’exact moment où vous êtes, avec les circonstances qui sont les vôtres. Rechercher la plénitude avec ce qui n’est pas là, ne produit que frustration, colère et attente sans fin. En d’autres termes, cela revient à vouloir cuisiner le meilleur plat possible avec ce qui n’est pas dans votre frigo. Pas avec ce qui est dans votre frigo. Et si vous ne réalisez pas que tout ce que vous avez à votre disposition, à cet instant, est précisément ce qu’il y a dans votre frigo, vous ne vous nourrirez jamais :)

Être présent consiste à embrasser votre réalité du moment. Cela relève d’un pur acte d’amour envers vous-même et votre expérience d’être incarné. L’accepter en totalité n’implique pas d’être d’accord avec ce qui se joue en trame de fond, mais vous sauve de la fragmentation intérieure et de la sidération. Rappelez-vous qu’en tant qu’âme, vous avez choisi chacune de vos expériences, pour grandir en amour, conscience et sagesse. Par ailleurs, embrasser ce qui est n’exclut ni les rêves ni le désir d’autre chose. Embrasser ce qui est, c’est Être, tout simplement, avec la conscience que ce que vous vivez est l’expérience la plus aboutie que vous ne vivrez jamais, avec les conditions et l’état de conscience qui sont les vôtres à cet instant. Or Être n’existe que dans le présent. Aussi, ne résistez pas, ne niez pas, ne fuyez pas… et plongez dedans.

Embrasser ce qui est :

  • réduit l’état de stress et la tension intérieure ;
  • diminue l’impact des émotions sur votre champ énergétique ;
  • vous extrait de la sidération selon laquelle “ça ne devrait pas être comme c’est“ ;
  • développe le sentiment de confiance et de paix intérieure ;
  • facilite le mouvement et initie la transformation.

Etre présent, c’est embrasser la totalité de l’instant pour vivre la version la plus élevée de vous-même, quelles que soient les circonstances.

Le PRésent, royaume de l’être

Selon l’écrivain et conférencier Eckart Tolle(2), “lorsque vous lâchez prise face à ce qui est et que vous devenez donc totalement présent, le passé perd tout pouvoir. Le royaume de l’Être, qui était masqué par le mental se révèle. Tout d’un coup, un grand calme naît en vous, une insondable sensation de paix. Et au cœur de cette paix, il y a une grande joie. Et au cœur de cette joie, il y a l’amour. Et au cœur de tout cela, il y a le sacré, l’incommensurable. Ce à quoi on ne peut attribuer de nom.“ Et de la conscience du présent à la Présence, il n’y a qu’un pas… et deux lettres. Eckart Tolle ajoute que cette Présence “génère en vous et autour de vous un champ énergétique d’une fréquence vibratoire élevée. Aucune inconscience, négativité, discorde ou violence entrant dans ce champ ne peut y survivre, pas plus que l’obscurité ne peut résister à la lumière.“

Ainsi, le “meilleur“ vers lequel nous tendons de tout notre être, n’est pas à venir : il est là, ici et maintenant, caché au cœur de l’expérience que nous vivons, affleurant sous la surface des apparences et des circonstances extérieures. La Présence s’invite dans notre vie dès lors que nous lui ouvrons la porte, simplement parce que nous avons cessé de résister à ce qui est. Elle est ce don sans cesse renouvelé que l’éternel présent nous offre à chaque instant et dont nous pouvons nous saisir, comme on cueille une fleur pour en respirer le parfum.

La question est : quelle expérience désirons-nous vivre ? Une expérience de joie et de plénitude, ou d’attente et de frustration sans fin ? D’union ou de séparation ? Il y a fort à parier qu’au moment où vous lisez ces lignes, il n’est rien que vous puissiez faire de plus pour que la lecture de cet article soit un pur moment d’extase :) Les choses étant ce qu’elles sont à cet instant précis – et non ce qu’elles pourraient ou devraient être -, embrassez ce qui est… et sentez la détente se déployer en vous.

“L’éternel présent est le creuset au sein duquel toute votre vie se déroule, le seul acteur constant.“ – Eckart Tolle

Rencontrer la vulnérabilité

La vie est une succession ininterrompue d’instants présents infimes qui, s’ils sont pleinement vécus, nous font toucher du doigt ce sentiment d’éternité et d’immuabilité. En cette période de grands changements où les repères s’effondrent, où demain est incertain, embrasser ce qui est relève d’un acte d’amour : un retour à l’essentiel de la vie, qui ouvre la voie à un nouvel état d’être, intensément présent, pleinement enraciné en soi et cependant détaché du monde extérieur. Un état d’être dans lequel l’intérieur est plus important que l’extérieur. Cela implique de rencontrer notre vulnérabilité, cette part de nous qui a tant de choses à nous enseigner sur qui nous sommes vraiment.

La vulnérabilité est comme un précieux trésor enfoui au plus profond de vous, qui attend d’être découvert.

Si tout semble chaotique et que le sol se dérobe sous vos pieds, ne craignez pas de vous perdre et ne plus savoir qui vous êtes : vous êtes justement en train de le découvrir. Seul le périssable peut vous être enlevé, comme un voile de surface, comme une peau qui a fait son temps et doit être exfoliée. Ce que vous êtes, dans vos profondeurs, ne vous sera jamais ni retiré ni même altéré. En embrassant ce qui est, votre Présence, éternelle et immuable, vous sera révélée en pleine lumière, telles les premières lueurs de l’aube soulevant le voile nocturne.


Favoriser l’éveil de la Présence

Les Baumes sonores® sont des outils puissants pour découvrir cet état de présence. En développant l’écoute intérieure, les baumes favorisent la conscience du corps, ouvrent l’espace intérieur, augmentent les facultés perceptuelles et amplifient le champ énergétique dégagé par la Présence. Je vous invite à découvrir plus particulièrement ces baumes :

  • le Baume 01, lié au coccyx, renforce l’enracinement et l’ancrage en soi ;
  • le Baume 03, lié aux poumons, ouvre l’espace intérieur et libère la respiration ;
  • le Baume 07, lié au thymus, stimule le cœur vibratoire, nourrit la joie et l’amour de la vie ;
  • le Baume 13, lié aux hémisphères cérébraux, apaise le mental et développe le sentiment de plénitude et d’unité.

Posologie : 1 écoute par jour pendant 7 jours


 

Lire également

Immergez-vous...  
Arrow pointing to top
Langues

Je suis Erin, créatrice de la marque TNSO et des Baumes sonores®.

Je vous souhaite la bienvenue et suis heureuse de vous accompagner dans votre transformation à travers les Baumes sonores®. Sachez qu’il n’y a pas de plus grande joie pour moi que de partager avec vous ces merveilleux soins vibratoires !

A très vite !

Inscrivez-vous au blog et recevez
les nouveaux articles par email !